Ciao, bon dimanche ! #7

Ciao, bon dimanche ! #7

Coucou ! J’espère que votre weekend s’est bien passé. Ici, ça va même si j’aimerais VRAIMENT le retour du soleil et un peu plus de luminosité mais tout va bien, ce weekend, j’avais club de lecture ! Oui, vous avez bien lu. Alors aujourd’hui, le thème de ce Ciao, Bon dimanche sera la lecture.

J’ai toujours eu envie de faire partie d’un club de lecture et grâce à ma copine Marie, c’est désormais le cas. Cela fait plusieurs mois, que Marie a lancé ce club de lectures féminin où l’on se retrouve autour d’un délicieux goûter pour parler livres, coups de cœur, déceptions, féminisme, fantasy, tueurs en séries, littérature étrangère et chanter sur Larusso. J’en ressors toujours avec de nouvelles recommandations de lectures (et même parfois il m’arrive de commander les livres pendant le club de lectures) et le souvenir de chouettes moments avec des femmes géniales.

C’était encore le cas ce weekend! Et ce weekend, j’y ai présenté l’un de mes plus grands coups de cœur de ces dernières années : le roman graphique Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris. Dire que je l’ai adoré serait un euphémisme. J’ai savouré les 800 pages de ce monstre de beauté. Les magnifiques dessins et l’univers totalement prenant de cette BD entre drame familial, univers quasi fantastique et récit historique dans le Chicago des années 60 ont conquis mon cœur comme jamais. Et l’auteure ! C’est paralysée suite à une maladie, le virus du Nil Occidental, qu’Emil Ferris, illustratrice de métier, a écrit ce petit bijou. Elle a contractée la maladie après avoir été piquée par un moustique. S’en ai suivi 3 semaines de coma pour se réveiller paralysée des membres inférieurs, mais aussi de la main droite… celle qui lui sert à dessiner. Et donc à 40 ans, paralysée, avec un enfant en bas âge, Emil Ferris a réappris à dessiner toute seule et ainsi est né Moi, ce que j’aime, c’est les monstres. Emil Ferris est badass. Emil Ferris est génialissime. Emil Ferris est ma nouvelle meilleure amie (elle me suis sur Instagram donc je considère qu’on est bff-c’est comme cela que ça marche non ?)

-Et en parlant de Moi, ce que j’aime, c’est les monstres , il vient d’être récompensé du Fauve D’Or au festival d’Angoulême et j’en suis super heureuse. Rumiko Takahashi, légende du manga y a aussi reçu le Grand prix (TV5)

-D’ailleurs, voici le palmarès du festival ! (France 3)

– Je découvre aussi cette maison d’édition qui met à l’honneur la BD Africaine et vous pouvez être sûr.e.s que ces albums seront bientôt chez moi (RFI)

Cet article m’a donné envie de découvrir les mangas de Taiyou Matsumoto que je ne connais pas encore  (Le Point)

Et parce que la lecture ne se passe pas que dans les livres…

-Mes podcasts lecture préférés  : Après la première page, Jamais sans mon livre, Pile, MisRead (en anglais)

-Mes applis ou plutôt mon appli  : cela fait un moment que j’utilise l’appli Gleeph. Je la trouve tout simplement géniale. Elle permet de classer ses lectures en wishlist, en cours, coups de coeurs, etc… Le plus, la possibilité de scanner le code barre du livre pour le rajouter. Ce qui rend mes virées en librairies pratiques et je n’ai pas à sortir mon carne pour noter ou prendre une photo de l’appareil. On scanne, on enregistre et voilà . Vous pouvez suivre ‘autres utilisateurs, donner votre avis ou échanger avec les autres. Comme un réseau social. D’ailleurs si vous voulez m’y suivre, voilà mon profil !

Et vous, quelle est la dernière lecture qui vous a marqué ?

Ciao bon dimanche !

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.