Quand je serai grande, je veux être… Maya Rudolph

Quand je serai grande, je veux être... Maya Rudolph

Parce que sa mère n’est autre que feu Minnie Ripperton. Parce qu’à la fin de “Lovin’ You”, on entend sa mère chanter son nom. Parce que sa marraine est feu Miss Teena Marie. Parce que son compagnon a réalisé Magnolia et There Will Be Blood (mais ça c’est secondaire)(pas à cause des films mais juste parce que niveau compagnon j’ai de quoi ne pas être jalouse 😉 ). Parce que oh Dieu qu’elle est drôle. Parce qu’elle sait chanter (en plus elle reprend Prince) et jouer. Parce que TOUT en elle inspire la gentillesse, la douceur comme le miel.

J’avais un peu perdu Maya de vue quelque part autour de 2004/2005 lorsqu’elle faisait encore partie du cast de Saturday Night Live.

(elle y a fait récemment quelques apparitions de temps en temps comme cet hilarant sketch)

Puis vient en 2009 Away We Go. Je suis devenue béate d’amour devant elle dans ce rôle de femme enceinte à la recherche d’un “paradis” pour sa future famille. Le fait qu’elle soit accompagnée de John Krasinski a du aussi beaucoup aidé. D’ailleurs je vous le conseille vivement, un vrai bol d’air frais (et la B.O d’Alexi Murdoch aussi en passant)

Puis en 2011, mon petit coeur a reçu le coup fatal avec Mes Meilleures Amies (PS : je ne me lasserais pas de revoir ce film tellement j’en ai ri) et la série Up all Night (aux côtés de christina Applegate) dans un rôle délicieusement énervant.” Délicieusement” car je suis sûre qu’on ne peut pas en vouloir longtemps à Maya. Elle est un peu l’équivalent du regard d’ange du Chat Potté qui en plus ferait des muffins ultra moelleux et te berce le soir d’une voix douce.

Je ne sais pas je trouve Maya Rudolph unique, drôle, touchante (encore plus quand elle parle de sa mère), attachante. A chaque fois que je la vois sourire, j’ai l’irrésistible envie de courir et me jeter dans ses bras, c’est con mais c’est comme ça.

Maya Rudolph c’est un peu celle que tu voudrais comme soeur, meilleure amie, tante, mère en même temps.

Au cinéma le 1er août dans Friends with Kids



8 thoughts on “Quand je serai grande, je veux être… Maya Rudolph”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.