La bague au doigt…

Dire que je n’ai jamais pensé au mariage serait mentir. Petite, je l’imaginais version conte de fée avec la robe choucroute obligatoire et la traîne de Lady Di. Ado, je l’imaginais rebelle. Bref, je l’imaginais…

Mais il y a eu la vie, la vraie. Il y a eu l’Un : les étoiles dans les yeux, les rêves de jeunesse, l’insouciance et l’impression que la vie était un long fleuve tranquille. Il a fallu prendre ses marques, apprendre à être dans une relation. Puis il y a eu les larmes aux yeux, les nuits blanches, les interrogations et la sensation de s’être trompée tout le long.

Puis, il y a eu l’autre. L’Autre avec un grand A. On dit toujours qu’il y a dans la vie une histoire qui vous marquera à jamais… pour le meilleur et surtout pour le pire. Ces histoires dont on se dit que la passion vraie, c’est cela, qu’on vit au début comme une comédie romantique puis qui se transforment lentement mais sûrement en drame, en film d’horreur, en blessure profonde à jamais ouverte.

On sait que plus rien ne sera jamais pareil, on l’accepte plus ou moins. L’avantage, c’est qu’on sait désormais ce que l’on ne veut plus. Dire non devient tout de suite plus facile, plus instinctif. Et les rêves de mariage s’envolent, on y pense même plus.

Et un jour, sans crier gare, sans le planifier, comme un cheveu sur la soupe, il y a Lui, l’Uomo, à mes côtés depuis le jour où l’on s’est rencontrés. Il est assez patient pour me supporter, supporter mes angoisses, mes fantômes, mon caractère pas toujours facile. Assez fort pour me porter quand je suis à terre, pour me serrer contre lui quand je tremble, mais surtout il est assez courageux (ou un peu fou) pour vouloir passer la reste de sa vie toujours à mes côtés. Et j’ai dit oui ! Un grand oui !

Je ne saurais mettre des mots sur mon état émotionnel une fois l’information totalement intégrée. En quelques jours, je suis passée par une pléthore d’émotions différentes, forfait larmes inclus, mais toujours cette sensation toute chaude au fond du cœur. Tout le monde me dit qu’il faut commencer à penser organisation dès maintenant mais pour l’instant, je suis bien sur mon petit nuage. Et je compte bien y rester encore un peu.

Ce n’est que le début… Et c’est une sensation nouvelle.

Pour un coup d’œil à ma bague, un petit tour sur Instagram (Il me connaît bien :))



11 thoughts on “La bague au doigt…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.