Cet article fait suite à une brève conversation téléphonique que j’ai eu avec un membre plus ou moins (plutôt plus) lointain de ma famille. Après les banalités d’usage “Ça fait des années qu’on ne t’as pas vu, tu as du bien grandir depuis le temps? ” “oui ça doit bien faire une bonne dizaine d’années” “oh ça te fait quel âge alors ? ” “27 ans” “Ah tu dois avoir une belle petite famille” “non, je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfants” “ah….ok”. Ce “ah” ! Un “ah” plein de sens. Oui j’ai 27 ans , je ne suis pas mariée et je n’ai pas d’enfants et je le vis plutôt bien. Pourquoi ce “ah” ? Devrais-je me justifier ou ressentir une certaine honte ?

Oui à mon âge, ma mère était mariée, enceinte de moi et vivait un petite vie de famille. Moi j’ai un un homme, un Blackberry, et je suis une pro dans la recherche de lolcats et de Gifs. Voilà. Je me souviens avoir un jour en rigolant dit à ma mère et mes tantes que je ne me marierais jamais. J’ai cru que je venais de leur annoncer que j’étais lesbienne. En parlant de lesbienne,  lors de ma dernière longue période de célibat, j’ai eu droit à des “Il paraît que ta copine Pamela a fait son coming out. Vous étiez plutôt proches au lycée non ?” (avec un sourcil relevé en mode Columbo voulant dire “hum il s’est passé un truc?”). Enfin bref.

J’ai l’impression que plus tu “vieillis” plus une date de péremption marquée sur ton front devient de plus en plus lisible. Du moins pour les autres. Et le fait qu’à chaque fois que tu te connectes à Facebook , une amie du lycée se soit, soit mariée, fiancée ou ait accouché n’arrange pas la chose. “Tu as vu ? Ton amie Brenda s’est mariée”, “J’ai vu Kelly avec son fils la dernière fois”. Oui parce qu’on aime bien aussi te rappeler que tes copines ELLES, elles sont mariées et tout le tralala pendant que toi tu regardes encore les Simpsons à 2 heures du mat et vis dans le péché.  Ou alors ce sont elles mêmes qui s’en chargent. Je me souviens de cette “copine” qui m’avait dit “je ne t’ai pas invité car avec les autres on est toutes mamans. Et comme on allait être entre mères avec les enfants, j’avais peur que tu t’ennuies, ce n’est pas contre toi mais tu vois…”. O-kay, j’ai compris, je ne fais pas partie du cercle. Je suis le maillon faible…

Je ne l’ai jamais caché, j’ai envie de me marier, d’avoir des enfants… quand le temps sera venu. Il y’a un adage qui dit “trop pressé arrive en retard”. J’ai l’impression que sur ce point, il y a un fossé générationnel. Oui avant, il était de coutume qu’une femme ne fasse pas de looooongues études, se marie plutôt jeune et fonde une famille. Maintenant, on prend notre temps et de ce que je vois, entends, parce qu’il y a le besoin de se trouver soi-même, la quête d’indépendance. La chasse au mari a été remplacée par la recherche de l’accomplissement. Je ne dis pas que ce sont là les raisons universelles du fait que je ne suis toujours pas mariée ou que l’on se marie plus tard en général. Mais il faut avouer que cela y contribue.
Je refuse de croire qu’on a toutes une date de péremption ou que nous sommes une denrée périssable qui passé un certain âge est “trop vieille”. Comme je dis souvent à ma mère, s’il fallait se marier pour se marier, je le serais déjà et je serais malheureuse. Et faire un enfant demande un oubli de pilule et au moins 5 minutes de temps libre donc si ce n’était que ça aussi, j’en ferais.

Donc oui j’ai 27 ans, n’en déplaise à certaines personnes, je ne suis pas mariée, je n’ai pas d’enfants mais je suis amoureuse et heureuse. Finalement, n’est-ce pas cela le plus important ?