J’ai lancé mon potager sans jardin !

J’ai lancé mon potager sans jardin !
  1. Depuis que nous avons déménagé et quitté notre petit appartement parisien pour une petite maison à Rosny-Sous-Bois, j’avais envie de faire un potager pour profiter de cet gain d’espace acquis et de la cour extérieure. Après, vous savez comment ça se passe. On dit qu’on va faire des trucs, le temps passe, le temps passe et puis on n’a rien fait. L’été dernier, on a semé totalement au hasard, juste pour voir des graines de haricots verts dans une caisse à vin transformée en jardinière. On a ensuite enchaîné avec un plant de tomate cerise, quelques plants de fraises et un plant de mini poivrons. L’expérience nous a plutôt convaincu et a plu à Petite Fée. Alors, cette année, j’étais motivée comme jamais !

Nous avons une cour et non un jardin alors pour commencer, il a fallu se renseigner sur les équipements, comment l’aménager et surtout comment s’y prendre pour faire un potager !

Tout d’abord, il a fallu réfléchir à ce que l’on voulait comme fruits et/ou légumes. Je ne voyais pas trop l’intérêt de faire pousser des choses que l’on ne consomme quasiment pas ou rarement juste pour les faire pousser. En termes de temps et d’espace, ce serait du gâchis.

Une fois cette réflexion faite, il a fallu se pencher sur l’espace et l’équipement nécessaires. Ayant une cour et non un jardin, il nous fallait donc un un carré potager, des pots et des jardinières.

Toutes ces étapes passées, voici ce sur quoi je suis partie :

  • 3 variétés de tomates
  • Du piment
  • 2 variétés de tomates cerises
  • Des aubergines
  • Des courgettes
  • Des haricots verts
  • Des petits pois
  • Des carottes
  • Des radis
  • Un framboisier
  • Des herbes aromatiques
  • Des fleurs « amies du potager »

S’équiper

Voilà, maintenant, il n’y avait plus qu’à !

Pour les légumes « principaux », il me fallait un carré potager et les autres allaient être répartis entre pots et jardinières. Vous trouverez en grandes surfaces quelques fois des carrés potager en promotion, surtout que le beau temps s’installe. Chez Truffaut, Leroy Merlin et Castorama, vous trouverez des carrés potagers, des pots et des jardinières solides et à prix abordables. Si vous hésitez pour la taille des pots, les conseillers de clientèles sauront très bien vous renseigner selon ce que vous voulez y mettre. Et très souvent, les dimensions nécessaires sont précisées sur les fiches conseils de graines ou des plants.

 

 

Les graines et plants

Justement, parlons graines. Cette année, j’ai voulu y aller en mode full circle of life. De la graine au légume. Alors, je me suis lancé dans les semis. Avant de vous parler des différentes variétés que j’ai choisi pour notre potager, je vais vous parler de celle chez qui j’ai tout appris au sujet des semis, la blogueuse Julie du blog Banana Pancakes. Elle a lancé sur Instagram le #gangdestomates et est toujours super disponible pour répondre à mes questions. Elle m’a tout appris sur le sujet 🙂 Et tout est dans un article ici !

Encore une fois choisissez les légumes et les fruits adaptés à votre espace, votre exposition au soleil et surtout à votre consommation. Surtout si vous optez pour des graines à semer, prenez des graines bio et reproductibles. Privilégiez les variétés anciennes ou originale car c’est quand même plus fun d’avoir autre chose que ce que l’on trouve au supermarché ou au marché. Victoria du blog Mango & Salt a d’ailleurs écrit un très bon article sur où acheter ses graines et pourquoi des graines bio et reproductibles. N’hésitez pas du tout à faire des recherches sur les variétés existantes et vous trouverez votre bonheur. C’est ce que j’ai fait. Moi, j’ai trouvé mon bonheur dans les boutiques en ligne suivantes : L’échoppe végétale ,Graines de folie et Kokopelli.

J'ai lancé mon potager sans jardin ! - Wadji, Cooking Mama

Mon potager

Mon objectif n’est pas de nous nourrir entièrement de la production du potager (on n’a pas l’espace pour cela déjà), mais c’est un bon début.

Petit détail, que je n’ai oublié de mentionner, en face de la cour il y a le mur de la maison d’à côté, du coup on peut manquer d’ensoleillement du coup pour ne pas priver les cultures qui sont au fond du carré potager, je n’ai privilégié que des variétés non grimpantes.

Les légumes /graines : 

  • Les radis Géant de Sicile : j’ai opté pour cette variété tardive (elle met un plus de temps à pousser qu’une variété comme le radis de 18 jours – qui mets 18 jours) car elle est douce et un peu plus résistante aux craquelures.
  • Les carottes « Marché de Paris » : la vraie consommatrice de carottes à la maison, c’est Petite Fée ! Je voulais qu’elle ait ses propres carottes à cultiver dans sa propre jardinière. Le problème, c’est que la majorité des carottes sont longues de 20 à 30 cm et demandent des contenants profonds. J’ai galéré à en trouver qui me conviennent du coup, j e suis plutôt partie à la recherche d’une variété qui conviendrait à une petite jardinière classiques et bingo ! La marché de Paris est ronde, fait environ 4 cm et est plutôt sucrée.
  • Les haricots nain Cupidon : l’année dernière, les haricots qu’on a semé se sont révélé être des haricots à rames. Cette année, je vais plutôt tester les haricots nains. Pas besoin de les palisser ni les tuteurer.
  • Les Pois « Merveille De Kelvedon » : Comme les haricots, ce sont des légumes nain, qui ne poussent pas très haut et n’on pas besoin de supports pour pousser.
  • Les Aubergines « Listada De Gandia »: Juste pour leur couleur en fait. C’est tout ce que je peux vous dire lol.
  • Les Courgettes Faenza : Variété italienne, elle est non coureuse. Ça veut dire qu’elle peut se cultiver en pot et ses tiges ne s’allongent pas pour occuper énormément de place. Il en existe d’autres variétés mais celle ci est réputée comme étant douce.
  • Tomate « Glacier » : c’est le plant de tomate le plus en retrait du carré potager et une variété qui peut donc supporter une exposition à la chaleur et au soleil un peu pus faible.
  • Tomate « Banana Legs » : Je voulais des tomates jaunes anciennes qui ne soient pas grimpantes et celle ci répondait à ces critères.
  • Tomate « Roma » : celle que l’on connait tous ! Pour les sauces et coulis.
  • Tomate cerise  » Black Cherry » et « White Cherry » : j’ai passé l’été dernier à acheter les tomates cerises Black Cherry à ma maraîchère préférée sur le marché alors je me suis dit que j’allais faire des économies et en avoir à portée de main.
  • Piment de Cayenne : « Spice up your life ! »

Les tomates cerises et les tomates Roma sont grimpantes. Celles ci n’iront pas dans le carré potager mais dans des pots à côté pour ne pas nuire à l’exposition des autres plants.

Les plants : 

Pour tout le reste, je plante directement des plants et je me fournis principalement chez Truffaut qui a un rayon de plants issus de l’agriculture biologique plutôt pas mal

  • Le framboisier : Alors, j’ai fait une erreur pour celui là, je n’ai pas noté la variété du plant 🙁 Mais il évolue plutôt bien dans son pot.
  • Les aromatiques : au programme du basilic, du persil, de la verveine citronnelle et de la coriandre ! Ce sont les aromatiques que j’aime le plus. Je les prends directement en plants (bio!) mais cette année, j’ai semé la coriandre, on verra bien.

Les fleurs « amies du potager »

Et enfin, sont prévues pour des raisons pratiques mais aussi esthétiques des œillets d’Inde, des soucis, des capucines naines et de la bourrache. Ces fleurs (comestibles d’ailleurs) sont des alliées au potager. Elles éloignent les nuisibles et aussi attirent les abeilles.

Mon potager n’est pas fixe et j’aime bien le fait de rajouter parfois des choses qui n’étaient pas prévues. Entre le moment où j’ai commencé cet article et le moment où je le publie, le potager s’est enrichi de rhubarbe, de menthe et de thym. Et j’ai prévu un semis de gombo.

J'ai lancé mon potager sans jardin ! - Wadji, Cooking Mama

Se renseigner

Avant de vous lancer, surtout renseignez-vous. Achetez ou empruntez des livres à la bibliothèque. Lisez des blogs, Demandez en jardinerie ou aux personnes que vous connaissez qui ont un potager ou jardin. Je vous conseille encore une fois le blog Banana Pancakes, tant pour les renseignements que pour la disponibilité de Julie. Comme livre, il y a Le Petit ABC Rustica Bio, Jardiner dans 1m²  ou encore Le guide pratique du potager en carrés. Ces livres m’ont été plutôt utiles.

Voilà, je vous ai tout dit je crois que comment j’ai lancé mon potager. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Et bon jardinage à tous !



1 thought on “J’ai lancé mon potager sans jardin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.