Chère (future) maman, tu n’y arriveras pas…

Chère (future) maman, tu n’y arriveras pas…

J’ai longtemps hésité à aborder ma nouvelle maternité ici. Pour pleins de raisons… Ce n’est pas l’envie qui me manquait mais dans un tout premier temps, le temps. Puis, je ne saurais dire un mélange de peu de pudeur d’appréhension et d’un sentiment de légitimité absent. Mais voilà, suite à plusieurs conversations Twitter, j’ai décidé de sauter le pas. Je pense que j’aurais fini par le faire tôt ou tard. Ce sera maintenant ! Ce sera sûrement parfois maladroit, mais une chose est sûre, ça viendra du cœur.

Voilà donc un peu plus de 4 mois donc que je suis maman de la plus merveilleuse des petites filles (mais suis-je objective ?) et il y a une chose qui m’a dérangé, irrité tout au long de ma grossesse et qui continue de m’agacer : c’est ce quasi automatisme qui pousse certaines personnes à dire à une (future) mère qu’elle n’y arrivera pas.

Pendant ma grossesse, j’ai fait l’erreur de dire que je désirais accoucher sans péridurale et que si péridurale nécessaire ou finalement voulue la dose la plus légère possible. Et là… « Quoi ? Tu es folle ! », « Tu ne vas pas tenir », « Tu dis ça parce que tu n’y es pas encore », « bah moi je te garantis que tu vas changer d’avis », et j’en passe… Il en est allé de même pour l’allaitement : « ouais bah moi j’ai essayé et j’ai pas réussi/aimé donc ne t’attaches pas trop à l’idée », « tu verras, ça fait trop mal. Moi j’ai arrêté pour ça », « Tu veux l’allaiter pendant 6 mois ? Bah quand elle ne fera toujours pas ses nuits tu changeras sûrement d’avis »…

J’ai discuté avec quelques nouvelles mamans ou mamans en devenir, et elles sont toutes tombées au moins une fois sur ce genre de remarques et cela peu importe le sujet. Je me demande quel en est l’intérêt ? Est-ce si compliqué de tout simplement soutenir la (future) mère dans son choix, dans ses désirs et aspirations ? Le plus incompréhensible pour moi est le « moi, je n’ai pas pu arriver, du coup toi tu n’y arriveras sûrement pas ». Ça ne vous viendrait pas à l’esprit de dire à quelqu’un qui veut courir le marathon qu’in n’y arrivera pas parce qu’un jour vous avez tenté un 10km et n’avez pas réussi, non ? Si ?

Alors, toi, future, nouvelle ou aspirante maman qui me lit, je n’ai qu’une chose à te dire : ignore ces commentaires, écoute-toi ! La grossesse et la maternité sont déjà des périodes emplies de doutes et de questionnements. Pas besoin de rajouter au dessus de tout ça de la négativité. Entoure-toi de personnes qui même si elles ne comprennent pas ou n’adhèrent pas à tes aspirations et tes souhaits te soutiendront dans ta démarche. Je suis devenue imperméable à ces remarques, me suis concentrée sur mes souhaits et je ne me suis mis aucune pression. Et si je n’y arrivais pas, j’aurais été fière d’avoir essayé. Et vous savez quoi ? J’y suis arrivé ! 🙂

Alors surtout chère future, nouvelle ou aspirante maman, tu y arriveras ! Et même si ce n’est pas le cas, ce n’est pas un échec, loin de là.

Rendez-vous sur Hellocoton !


1 thought on “Chère (future) maman, tu n’y arriveras pas…”

  • Je crois que ce qui me touche le plus c’est la conclusion !
    « Tu y arriveras et même si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave »

    On m’a dit la même chose sur la péridurale et l’allaitement. Tu verras, c’est trop dur.
    Mais on m’a aussi  » fais le sans péridurale. Allaites !  » et les deux invectives m’ont autant tétanisées l’une que l’autre.

    J’ai connu la crainte de ne pas aboutir mes envies mais aussi celle de devoir me conformer à l’idée de maternité de mes tantes…

    Et finalement j’y arrive un jour après l’autre. Ce n’est ni trop dur, ni trop évident. Et je suppose que c’est celà être mère. On cherche ! On tâtonne. On avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.